Maison en bois : focus sur l’installation sanitaire !

Bien que les maisons en bois séduisent par leur aspect original, différents paramètres doivent être pris en compte avant de se lancer dans leur construction. L’installation sanitaire figure parmi les travaux à réaliser avec minutie. Zoom sur la plomberie dans une maison en bois.

La plomberie en général

L’installation sanitaire d’une maison en bois ou dans tout autre type de construction débute par la mise en place de la fosse pendant le creusage du soubassement. Cette fosse sera ensuite remplie d’eau aux trois quarts pour éviter les risques de débordement lors des averses.

Le plan de l’équipement sanitaire de la maison

L’installation sanitaire d’une maison en bois ainsi que dans les maisons traditionnelles en général est déterminée suivant un plan précis. Il existe deux types de plans : La pieuvre où chaque équipement est relié à la nourrice. Cette dernière est constituée d’un tube servant à relier plusieurs tuyaux via une canalisation indépendante. Plus simple, ce système ne requiert que quelques raccords, mais nécessite toutefois l’utilisation de plus de longueur de tuyaux. Le repiquage où la nourrice initiale ravitaille plusieurs nourrices situées à chaque étage de la maison grâce à une colonne montante. Chacune de ces nourrices secondaires est équipée d’un robinet d’arrêt. Ce système est surtout utilisé dans les bâtiments à plusieurs étages.

Installation sanitaire maison bois

La tuyauterie

Quel que soit le type de construction, la tuyauterie figure parmi les équipements sanitaires à étudier. Celle-ci peut être en PVC, en cuivre ou en acier : Les tuyaux en PVC sont plus résistants et faciles à couper avec une scie à métaux. Les tuyaux en cuivre sont solides, résistants à la corrosion et se démarquent par leurs excellentes propriétés mécaniques. * Les tuyaux en acier résistent parfaitement aux agressions chimiques et mécaniques.

Par ailleurs, le compteur d’eau est également utile dans une maison en bois. Il est très efficace pour repérer les éventuelles fuites.

Découvrez dans cette vidéo toutes les informations sur l’installation sanitaire :

La plomberie dans une maison en bois

L’installation sanitaire ou plomberie figure parmi les travaux dits de « second œuvre » à réaliser pendant la finalisation de la construction d’une maison. Trouvez toutes les informations sur l’équipement sanitaire d’une maison en bois ici.

Les particularités de l’équipement sanitaire dans une maison en bois

La règle d’or lors de la conception de l’installation sanitaire ou la plomberie d’une maison en bois est de tenir compte du fait que les accidents peuvent arriver malgré toutes les précautions prises. Pour se préserver des risques de fuite (baignoire qui déborde, dysfonctionnement de la machine à laver…), il est essentiel que le sol des pièces humides ou semi humides soit parfaitement étanche. Cela permet d’acheminer facilement les eaux de fuites vers les eaux usées.

L’installation sanitaire dans une maison en bois massif

Étant donné que le bois massif se tasse, il est important de s’assurer que les canalisations dans les étages (s’il y en a) puissent fonctionner en même temps. Il faudra ainsi prévoir des transitions souples pour les tuyaux d’arrivée d’eau ainsi que pour ceux de l’évacuation. Le passage des tuyaux d’alimentation d’eau situés dans les murs doit également être pris en compte. Si les risques de fuite sont faciles à repérer, les problèmes de condensation sont plus compliqués à localiser. Il est effectivement possible qu’un tuyau d’eau froide soit source d’humidité à cause de la différence entre la température de l’eau et de l’air ambiant. Pour y remédier, il est préférable d’utiliser des tuyaux de distribution de type PER et de les placer sous gaine.

Comment installer des équipements sanitaires en PER ?

Il existe différentes manières d’installer une plomberie en PER : Insérer le réseau sanitaire dans la dalle Utilisée pour les constructions sans vide sanitaire, cette méthode permet de tirer l’ensemble du réseau avant de réaliser la chape de finition. En cas de fuite, les travaux de réfection peuvent en effet se compliquer au cas où il s’avère nécessaire de retirer le carrelage ou le plancher. Passer le réseau dans le doublage Il est également possible de faire passer les tuyaux dans le doublage des murs se situant derrière les plaques de plâtre. De ce fait, il sera plus facile de créer une cloison au lieu de casser le sol en cas de fuite. Il faut toutefois s’assurer que l’étanchéité et l’isolation sont bien respectées. * Introduire les tubes dans le vide-sanitaire Faire passer les tubes dans le vide-sanitaire est la meilleure solution pour ceux qui préfèrent réaliser eux-mêmes leur plomberie. Ce système permet d’intervenir rapidement sur les fuites et d’éviter ainsi les éventuels dégâts.

L’installation électrique dans une maison en bois

Avant de passer à l’installation sanitaire dans une maison en bois, il convient d’abord de penser à l’électricité. Il est en effet indispensable de se renseigner sur les règlementations concernant le câblage électrique pour éviter tout danger concernant l’installation électrique. En prenant les bonnes précautions, les risques de courts-circuits seront notamment évités sur l’installation électrique dans une maison en bois.

Le câblage électrique

Les installations électriques des constructions en bois ne différent des maisons traditionnelles que par l’emplacement des gaines électriques qui varient selon le type de construction. Pour une maison à ossature en bois ou en poteaux-poutres, il est indispensable de cacher les gaines à l’intérieur des murs, entre le revêtement choisi et la structure en bois. Par ailleurs, pour une maison en bois massif, les pièces sont préalablement percées par le fournisseur pour que les gaines puissent passer. En général, un plan général d’électricité est fourni avec le matériel.

Règlementations pour l’électricité d’une maison en bois

Que vous envisagiez de réaliser vous-même votre installation électrique ou que vous préfériez faire appel à des professionnels, il est primordial de vous renseigner sur les normes à respecter. Voici tout ce qu’il faut retenir concernant les règlementations pour l’électricité d’une maison en bois : Tout comme les arrivées d’eau, un nombre minimum de prises électriques est à placer dans les différentes pièces de la maison : 6 pour la cuisine, 3 pour les chambres à coucher, 5 pour le salon et au moins une dans le couloir. Concernant l’éclairage, il doit respecter certaines mesures : une maison de plus de 35 m² doit disposer au moins de circuits différents. Chacun sera limité à 8 points d’éclairage. En cas d’incendie lié à l’installation électrique, les assureurs demandent un justificatif attestant que l’installation a été réalisée par un professionnel. L’installation électrique doit être effectuée en collaboration avec un électricien professionnel qui supervisera le travail et qui fournira ensuite une attestation de conformité.

Lors de l’installation du câblage électrique dans une maison en bois, il est recommandé d’utiliser des équipements de qualité. Les câbles ainsi que les fils blindés dotés du label V.M.V.B sont à privilégier. Ce type de matériel atténue les rayonnements puisqu’ils sont recouverts d’une gaine de couverture en polymère qui assure leur étanchéité. En effet, le bois a tendance à combiner les champs magnétiques en raison de son niveau d’humidité élevé. Il convient également d’installer les gaines dans les murs avant la mise en place du parement intérieur.

CONTACTS

30, Avenue De Marlioz
Annemasse, France
+34 8984-4343

blog-demenagement@gmail.com