Maison en bois : les dangers d’un mauvais réseau électrique

Les maisons entièrement en bois ou dotées d’une ossature en bois requièrent une installation électrique particulière. Focus sur les normes et les critères à respecter afin de réduire les risques matériels et sur la santé. ## Maison en bois : les dangers d’une installation électrique inadaptée ou vétuste

En plus des conséquences en termes d’assurance et au niveau juridique, les dangers d’une installation électrique vétuste ou inappropriée sur les maisons en bois massif sont nombreux : * incendie * électrocution * panne

Comment identifier une défaillance électrique ? Quand faire intervenir un électricien ou un diagnostiqueur électrique certifié ? Réponses aux questions les plus fréquentes ! Plus de précisions sur la sensibilisation aux risques électriques sur ce site.

L’importance de l’installation électrique dans une maison en bois

Le nombre d’accidents causés par une électrocution, une électrisation et un incendie est préoccupant en France. En effet, les installations électriques inadaptées ou non conformes à la réglementation font environ 4 000 victimes chaque année. En cause, des installations électriques : * vétustes * mal réalisées * vieillissantes * inadaptées aux appareils électroniques modernes

Ainsi, pour éviter les accidents domestiques comme les incendies, il est capital d’estimer l’état de l’installation électrique d’un chalet ou d’une maison en bois afin d’effectuer une remise aux normes ou un remplacement si besoin. Pour ce faire, munissez-vous du plan des prises électriques de votre maison afin d’identifier le passage des câbles électriques dans l’ossature en bois avec précision. Si un accident ou une panne s'est produit chez vous, il est conseillé de contacter votre fournisseur pour afin de bénéficier du service d'urgence, si vous êtes client Direct Energie vous pouvez notamment bénéficier du service Sérénité. ### Les critères techniques et réglementaires

L’installation du système d’électricité d’une maison en bois ou à ossature bois relève de compétences techniques, une simple erreur pouvant engendrer de graves accidents. Par ailleurs, ce type de travaux doit être réalisé conformément à la norme NF C 15-100.

Bon à savoir : le travail est réalisable par un bricoleur chevronné. Si vous ne l’êtes pas, il est vivement recommandé de contacter un professionnel.

Danger installation électrique maison bois

Comment reconnaître les dangers d’une installation électrique vétuste dans une maison en bois ?

La date de l’installation

Concrètement, comment identifier une installation électrique dépassée ? Son âge est une première indication de sa vétusté. En effet, si elle a été réalisée avant 1974, il est fort probable qu’elle soit hors-norme et dangereuse.

À l’époque, il n’existait aucune obligation de vérification de l’installation électrique. La réglementation s’est fortement renforcée depuis 1991. Ainsi, le contrôle des installations électriques avant la vente ou la location d’un bien immobilier, les dispositifs différentiels 30 milliampères (30 mA) et les branchements à la terre sont obligatoires.

Le saviez-vous ? Le dispositif différentiel coupe automatiquement le circuit électrique en cas de détection d’une perte électrique supérieure à 30 mA. Conseil : Pensez à faire vérifier l’installation sanitaire de votre maison en bois. N’oubliez pas que l’eau qui fuit peut conduire l’électricité.

Le contrôle visuel

En plus du datage, un simple contrôle visuel permet de juger l’état de l’installation électrique : * vérification de l’état des prises électriques * la présence d’une broche de terre électrique * la présence d’un dispositif de coupage du courant général à l’intérieur * absence de fils dénudés

Conseil : En cas de doute, sollicitez un professionnel habilité pour réaliser ces vérifications. Utilisez le même procédé pour vérifier votre système de plomberie.

Installation électrique inadaptée ou vétuste : quels risques ?

Les risques matériels

Les risques matériels encourus à cause d’une installation électrique défectueuse sont multiples : * panne électrique * matériel électronique endommagé * électrocution * intoxication par combustion de produits * incendie

Le saviez-vous ? 250 000 incendies sont déclarés chaque année en France avec pour origine une défectuosité du système électrique dans environ 20 % des cas. Ces incidents électriques se concentrent dans les pièces à vivre.

Une fuite au niveau des arrivées d’eau cause des dégâts matériels tout aussi importants.

Les risques juridiques et d’assurance

Les dangers encourus par un système électrique non conforme ou vieillissant dépassent le simple cadre de l’accident. En effet, si l’origine de l’incendie ou de l’accident domestique est due à une installation électrique défectueuse, l’assurance du propriétaire non occupant (PNO) ou multirisque habitation (MRH) peut refuser l’indemnisation ou diminuer le montant de l’indemnité.

Bon à savoir : vérifiez les clauses de votre contrat PNO ou MRH pour confirmer la présence d’une telle exclusion.

De plus, le propriétaire de la maison en bois ou avec une ossature en bois est civilement et pénalement responsable des dommages causés par la défectuosité de l’installation électrique. Il n’est pas impossible qu’il soit ainsi poursuivi pour mise en danger de la vie d’autrui.

Les risques sur la santé

À part le risque d’électrocution ou les défaillances électriques pouvant se traduire par un incendie domestique, la pollution électromagnétique est un autre danger qui menace les habitants d’une maison en bois. À cause de sa structure fibreuse et de son degré d’humidité élevé, le bois a tendance à emmagasiner les champs électriques qui sont dispersés à travers le logement. Ce rayonnement magnétique peut avoir de graves conséquences sur la santé.

Le saviez-vous ? Utiliser une installation blindée ou insérer une gaine électrique dans les parois d’une maison à ossature en bois peut limiter le rayonnement des champs électriques.

Les dangers d’une installation électrique hors norme : comment effectuer un diagnostic ?

Afin de réduire le nombre d’installations électriques non conformes, un diagnostic électrique est obligatoire en cas de vente ou de location d’un bien immobilier de plus de 15 ans depuis 2009. Ainsi, le vendeur doit remettre un document indiquant les éventuelles défaillances électriques à l’acquéreur. Ce dernier s’en servira pour obtenir un devis de remise aux normes de l’installation de la part d’un professionnel certifié.

Bon à savoir : il est possible de négocier la déduction du montant des travaux à réaliser du prix d’achat.

L’intérêt du diagnostic électrique

En dehors des obligations légales, il est dans l’intérêt du vendeur et de l’acquéreur de faire réaliser un état des lieux de l’installation électrique :

  • pour assurer la sécurité du nouveau propriétaire ou locataire
  • pour éviter toute poursuite civile ou pénale
  • pour obtenir une indemnisation de l’assurance en cas de sinistre

    Le déroulement du diagnostic électrique

    Un spécialiste intervient sur place pour vérifier les circuits du système électrique. Il s’agit d’un simple contrôle visuel qui ne nécessite pas le démontage de l’installation. Consultez la fiche pratique sur les rénovations électriques avec cette page.

    Installation conforme

    Un certificat de conformité vous est remis.

    Installation non conforme

    Des travaux de rénovation ou de mise en conformité sont demandés. Bon à savoir : les tarifs d’un diagnostic électrique varient d’un professionnel à un autre. Néanmoins, le prix moyen est de :
  • 60 euros pour un studio
  • 85 euros pour un appartement
  • 135 euros pour une maison de 5 pièces

    Installation électrique hors-norme : les travaux de mise aux normes

    Pour mettre aux normes un système électrique, l’intervention d’un électricien qualifié est essentielle. Votre diagnostiqueur pourra vous recommander un bon professionnel. Danger installation électrique maison bois

    Les labels et les qualifications

    La certification Qualifelec valide les compétences professionnelles de l’électricien retenu pour réaliser les travaux nécessaires.

    L’envergure des travaux

    Une installation électrique vétuste ou hors norme peut nécessiter une réfection entière ou partielle. Dans le premier cas, l’électricien peut installer un interrupteur avec une haute sensibilité pour garantir votre sécurité, celle de vos proches et de vos biens dans l’attente de travaux plus importants. Bon à savoir : le prix moyen d’un tel interrupteur est d’environ 140 euros. Prenez le temps de confronter les devis avant de vous lancer dans des travaux d’envergure. Attention ! En cas de vétusté avérée, ne repoussez les travaux de mise en conformité sous aucun prétexte. Il en va de votre sécurité.

    Quelques conseils supplémentaires

    Lors de la réalisation des travaux d’électricité, privilégiez des matériaux de qualité. Ils vous assurent une protection maximale contre les dangers électriques :

  • un câblage électrique blindé labellisé V.M.V.B (Brevet International de la Câblerie d’Eupen)
  • des équipements recouverts d’une gaine en polymère sans halogène pour limiter les rayonnements
  • les prises de terre Vous pouvez également :

  • placer des gaines dans les murs
  • installer des écrans en métal sur les murs
  • utiliser des peintures avec une forte teneur en carbone
  • éviter d’installer des rallonges dans les pièces à vivre
  • miser sur la mise en place de circuits séparés
  • placer le compteur dans une zone sécurisée

    Le saviez-vous ? Le compteur électrique peut prendre feu en cas de surchauffe ou de court-circuit.

  • CONTACTS

    30, Avenue De Marlioz
    Annemasse, France
    +34 8984-4343

    blog-demenagement@gmail.com