Tout savoir sur le compteur d’eau d’une maison en bois

Apparu en France au 19e siècle, le compteur d’eau est un dispositif permettant de mesurer la consommation d’eau d’une installation. Zoom sur le compteur d’eau d’une maison en bois !

## Qu’est-ce qu’un compteur d’eau ?

Tout comme la consommation électrique, la consommation d’eau dans une maison en bois ou dans n’importe quel type d’habitat peut être mesurée grâce à un dispositif conçu pour cet effet : le compteur d’eau.

Compteur eau maison bois

### Définition

Placé en dehors de la maison, le compteur d’eau est posé au moment du raccordement d’un bâtiment au réseau d’eau de la commune. Par ailleurs, il figure parmi les éléments qui composent le système d’arrivée d’eau d’une maison. Que ce soit dans une habitation classique ou pour une maison en bois, le compteur d’eau permet de déterminer la consommation en eau pendant une période bien définie. En effet, ce dispositif indique le débit réel jusqu’au décilitre. En principe, chaque système est équipé d’un compteur principal ainsi que de compteurs secondaires évaluant la consommation d’eau. Un numéro de série permet à l’utilisateur d’identifier facilement cette consommation.

### Fonctionnement d’un compteur d’eau

Le compteur d’eau fonctionne comme un moulin à eau. Une fois que le robinet est ouvert, l’eau provenant du réseau traverse l’appareil et amorce des ailettes ou un piston excentrique. Grâce à un système d’engrenage, une roue dentée se met en mouvement pour faire tourner les chiffres du compteur pour indiquer ainsi la quantité d’eau consommée. La pression ainsi que la quantité d’eau traversant le compteur font varier la vitesse de rotation. De ce fait, les chiffres cessent de tourner lorsque l’eau ne passe pas dans le compteur d’eau et pas les canalisations.

### Lecture d’un compteur d’eau

Bien que la lecture du compteur d’eau soit relativement facile, elle peut parfois prêter à confusion. Des chiffres en blanc sur fond noir à gauche ainsi que d’autres en rouge sur fond blanc à droite sont visibles au premier coup d’œil. Si les premiers montrent la consommation en mètres cube, les seconds affichent la consommation en eau en décilitres, en litres, en décalitres… Pour un total en rouge de 8796, la consommation est donc de 8 796 décilitres, 879,6 litres ou de 87,96 décalitres. À savoir que la consommation en m3 est celle qui apparait sur la facture.

## Ouverture du compteur d’eau

L’ouverture d’un compteur d’eau dans une maison en bois est une étape importante pour accéder à l’eau potable dans sa maison.

### Compteur d’eau dans un habitat existant ou dans un habitat neuf

Deux possibilités peuvent se présenter lorsque l’on parle de pose de compteur d’eau dans une maison neuve : * Lorsqu’il s’agit d’un logement neuf récemment construit : le compteur est inexistant donc il s’agit d’une première ouverture. Il est indispensable d’en installer un en sollicitant le raccordement à l’eau pour maison neuve. * Pour une maison plus ou moins ancienne : il s’agit d’une réouverture du compteur d’eau.

### L’ouverture en elle-même

Il est indispensable de s’adresser à la mairie de la commune concernée pour ouvrir un compteur d’eau. La municipalité est en effet en mesure de présenter le fournisseur d’eau potable adapté aux besoins du demandeur étant donné qu’il en existe plusieurs. Il convient alors de constituer un dossier de demande d’ouverture de compteur d’eau qui sera envoyé au fournisseur choisi. Après avoir étudié le dossier, ce dernier contactera le solliciteur et se rendra à son domicile.

En général, les travaux de raccordement à l’eau potable commencent deux mois après la sollicitation. À savoir que le prix du raccordement à l’eau potable oscille de 800 à 1 500 euros, qu’il s’agisse d’une maison ancienne ou neuve. En effet, cette opération peut être également réalisée sur les anciens habitats qui n’auraient pas été raccordés au réseau d’eau.

### Installation du compteur d’eau

Le compteur d’eau doit être installé en début du réseau, en amont du système. D’amont en aval, une maison neuve doit donc disposer de : * l’arrivée d’eau en maison individuelle ; * un robinet d’arrêt général ; * un scellé ; * un compteur d’eau ; * la douille de raccordement ; * du réseau d’eau potable.

Le prix de l’installation d’un compteur d’eau individuel est environ de 10 à 200 euros, selon la disposition des lieux. À noter que l’arrivée d’eau figure parmi les éléments constituant l’installation sanitaire d’une maison. Il est important de la différencier de la plomberie qui regroupe tout ce qui concerne l’alimentation en eau, l’évacuation des eaux usées ainsi que la production d’eau chaude.

## Le raccordement à l’eau pour une maison en bois

Le raccordement à l’eau est l’une des principales étapes à réaliser avant de pouvoir emménager dans un nouveau logement. Les démarches sont les mêmes, que ce soit pour une maison en bois ou n’importe quel autre type de logement.

### Raccorder une maison neuve au volet public

Il est fortement conseillé de solliciter le raccordement auprès de la mairie avant la fin des travaux de construction. En effet, il faut compter environ un mois entre la date de demande et celle de l’intervention des installateurs. Pour une maison neuve, l’idéal est d’effectuer le raccordement à l’eau avant l’arrivée des maçons. Une fois la mairie de la commune ou de la ville contactée, il faut attendre la validation du dossier. Une fois le dossier validé, un distributeur d’eau ou un technicien collaborant avec la mairie étudie l’accessibilité de la connexion au réseau public.

### Raccorder une maison neuve au volet privé

Il est important de savoir que l’entreprise chargée de la gestion de l’eau potable de la commune ne s’occupe que du raccordement à l’eau de la maison neuve sur la partie publique du réseau. Elle se charge également de l’installation du compteur. Quant aux travaux à effectuer sur la propriété comme l’installation des canalisations, il est indispensable de s’adresser soi-même à une entreprise privée spécialisée.

## Zoom sur l’installation électrique dans une maison en bois

Relativement identiques, l’installation électrique dans une maison en bois et celle dans une maison classique ne diffèrent que du passage des gaines. Que vous décidiez de faire appel à un professionnel ou de réaliser vous-même votre installation électrique, il convient de respecter les règlementations en vigueur.

### Installation électrique : les règlementations

Mis à part le court-circuit, les dangers d’une mauvaise installation électrique dans une maison en bois sont nombreux. C’est pourquoi il est crucial de bien respecter les normes en vigueur. Par ailleurs, il est préférable de confier le montage du circuit électrique d’une maison en bois à un professionnel étant donné la difficulté des travaux à effectuer. Seul un électricien agréé est en mesure de poser un système électrique conformément à la règlementation. En effet, le nombre de prises par pièces, les circuits de consommation ou encore la protection des sources de circuits sont régis par une norme officielle : la norme NF C 15-100. Découvrez ici comment gérer l’installation électrique de votre nouveau logement.

### Le câblage électrique dans une maison en bois

Étant donné que le bois est inflammable, l’électricité dans une maison en bois requiert un montage particulier qui débute par l’installation du câble d’alimentation. Pour ce faire, il existe deux types d’installation : * Le type aérien : simple et économique, ce câblage est le plus utilisé dans les maisons en bois. * Le type souterrain : plus cher, il améliore la durabilité du câblage électrique.

En termes de lignes électriques intérieures, deux types de câblages sont utilisés : * Le câblage à découvert lorsque les câbles sont placés le long des murs ou du plafond. * Le câblage caché lorsque les câbles électriques sont dissimulés à l’intérieur des murs.

CONTACTS

30, Avenue De Marlioz
Annemasse, France
+34 8984-4343

blog-demenagement@gmail.com